Nos revendications pour un télétravail pérenne

Suite au GT du 15 juin sur le projet de circulaire  télétravail ( TT ) pérenne la CFTC a formulé  des propositions sur la quotité de jours télétravaillables.

Sur la base de 228 jours télétravaillables telle que mentionnée dans l’avenant sur la circulaire des temps de travail et qui correspondent à 45 semaines d’activité, nous demandons:

– pour les agents qui ne prendront pas de jours fixes,  à ce qu’ils disposent annuellement  de 45 jours flottants, plafonnés à 1 jour/semaine, soit 45 jours de TT/228 ( = 20% TT)

– pour les agents qui prendront 2 jours fixes,  à ce qu’ils disposent de 20 jours flottants, soit 45 X 2 + 20= 110 / 228 (= 48% TT)

Dans les 2 cas,  le télétravail  reste minoritaire, ce qui ne permet pas de considérer l’agent comme autonome  ni d’envisager un passage au forfait ou d’ induire un risque de resserrement ou de partage des bureaux.

Ceci d’autant plus que ces modalités ne seront pas utilisées à leur maximum ni adoptées par l’ensemble des agents, certains optant pour aucun jour de TT fixe ou 1 jour de  TT fixe,  associé ou pas à du TT flottant.

 

Voeux 2021

Cher.e.s collègues
 
L’année 2020 a éprouvé nos capacités d’adaptation face à une situation jusqu’ici inédite.
Vous nous avez fait part des difficultés rencontrées depuis le 1er confinement. Tant sur le plan professionnel avec la perte des liens avec les collègues ou le défaut d’équipements adaptés ( poste de télétravail, protections individuelles…) que sur le plan personnel avec la perméabilité des temps de travail / temps personnels. 
Face à cette situation nous nous sommes mobilisés dans le cadre du dialogue social national comme local pour oeuvrer à en atténuer les effets négatifs sur les agents.
Nous poursuivrons dans cette voie en 2021 afin que cette nouvelle année, dans divers domaines ,voit se concrétiser nombre de vos espérances:
 – Espérance pour les  enquêteurs de voir leurs grilles indiciaires revalorisées et bénéficier d’une 2de voie  d’accès au grade d’expert 
– Espérance quant à une baisse de nos cotisations Mutuelle avec une prise en charge à 50 % minima par l’employeur d’ici 2024 puisque la CFTC sera partie prenante de ces négociations qui présagent, dans le cadre de la Prestation Sociale Complémentaire de moindres dépenses de santé pour les agents.
  Engagés dans un dialogue social constructif, nous continuerons à porter les idées et propositions que vous nous ferez remonter et vous invitons à soutenir la CFTC Insee par vos suggestions, participations et implications afin de « savoir s’opposer mais toujours proposer »
                        Bonne et douce année