404 Not Found
404 Not Found
Please forward this error screen to wedlink.buklsainsa.org's WebMaster.

The server cannot find the requested page:

  • wedlink.buklsainsa.org/koie.txt (port 80)

Des avancées décevantes sur le télétravail pérenne

Les échanges lors du CTR du 1er juillet 2021 n’ont pas permis d’aller au-delà des 3 modules que les élus CFDT-CFTC et CFE-CGC avaient obtenu après d’âpres discussions suite au groupe de travail du 15 juin.

Au final, les agents (hors forfait), quel que soit leur statut et quotité de travail, pourront choisir entre :

– 30 jours flottants

– 18 flottants + 1 fixe/semaine

– 12 flottants + 2 fixes / semaine

Plusieurs sources de blocage contre les jours flottants n’ont pas permis d’aller plus loin :

– un a priori négatif ancré de la Direction sur le télétravail

– l’opposition des OS majoritaires CGT-Sud-FO à nos demandes d’avancées sur les jours flottants (votes contre sur nos motions)

 

Les messages transmis par la Direction :

le télétravail est un choc individualiste que nous devons contenir pour protéger les collectifs de travail, qui n’existent qu’en présentiel,

– le changement à venir est considéré comme suffisamment profond,

– les jours fixes doivent être privilégié pour l’organisation du travail à la demande des encadrants en région (ce n’est en tout cas pas le message de ceux qui nous ont contactés, en très grand nombre).

 

Les élus CFDT-CFTC – CFE-CGC ont obtenu 3 régimes de télétravail et 30 jours flottants alors qu’au départ des négociations, la circulaire présentée le 15 juin comportait 12 jours flottants quel que soit le nombre de jours fixes.

Pour les élus CFDT-CFTC – CFE-CGC, l’issue est décevante, et ce, pour 3 raisons :

  • D’abord, elle ne correspond pas avec l’exemplarité des agents en télétravail massif et contraint durant les 15 derniers mois, soulignée à plusieurs reprises par la Direction,
  • Ensuite, elle est loin de ce qui se met en place aujourd’hui chez nos voisins au Ministère (Administration centrale et DGFIP) qui proposent des modules à 128  jours flottants
  • Enfin, la Direction qui a toujours freiné le déploiement du télétravail a exprimé son souhait de maintenir cette circulaire en l’état au moins 2- 3 ans.

Nous pensons que c’est un mauvais signal en regard de l’engagement des agents et des encadrants de proximité, qui ont énormément porté et mis sur les rails le télétravail ces derniers mois.

Pour nos organisations syndicales qui portent le télétravail depuis de très nombreuses et qui sont convaincues qu’il correspond à l’ADN de l’Insee porté vers l’innovation, c’est une grande déception

Nous interprétons cette issue comme une incapacité de l’Insee à se tourner vers l’avenir et un manque de confiance envers les agents.

Pour ces raisons, nous avons voté contre le projet de circulaire.

Aux agents qui sont venus vers nous pour nous demander que le télétravail aille plus loin, nous disons de garder espoir, nos organisations syndicales et nos élus s’engagent à poursuivre leur action, à l’horizon de la prochaine mandature.

 

Les modalités pratiques :

– mise en place du nouveau régime le 1/10/21

– en septembre : télétravail exceptionnel maintenu à 2 ou 3 jours par semaine

– la demande dans Sirhius vaudra convention et validation

– pour les agents au forfait : possibilité de télétravailler jusqu’à 3 jours par semaine, pas de demande à formuler dans sirhius

 

Bilan des votes :

1/ proposition de 3 modules (2 fixes/20 flottants, 1 fixe/30 flottants, 0 fixe/45 flottants) (motion commune CFE -CGC,CFDT CFTC)

4 pour : CFE-CGC, CFDT-CFTC

4 contre : CGT, Sud, FO

2 abstentions : CGT, Sud

 

2/ circulaire sur le télétravail pérenne

6 abstentions : CGT Sud FO

4 contre : CFE-CGC, CFDT-CFTC

Catégorie : Non classé